19/10/2007

Calme...

Hé ben fait bien calme par ici...

Voilà de quoi faire réagir ... 

Le gamin qui a bousculé violemment l'éducateur... Et bien il n'est pas renvoyé de l'école... L'éducateur l'aurait ... provoqué... donc c'est sa parole contre celled e l'éducateur... hum hum...

Honteux je trouve......... mais bon ........ c'est comme ça..... prochaine fois il prendra une arme peut être... et là on réfléchira..

Enfin ... c'est fait c'est fait...

Les projets avancent dans l'école... mais c'est pas facile de tout gérer et cette semaine j'ai eu un peu de mal.... voilà pourquoi j'étais pas super présente ici...

Encore une grosse semaine, puis une semaine de congé... Ca va faire du bien...

 

Allez, bonne nuit..

20:46 Écrit par Dame Mimi dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

bonne dernière semaine alors!!!!

Écrit par : Corinne | 20/10/2007

C'est vrai! Bientôt les vacances! Encore le Conseil d'Ecole la semaine prochaine ...et 10 jours de calme! Bon week end.

Écrit par : Kristin | 20/10/2007

C'est tellement plus simple! Sans compter que, maintenant, c'est la porte ouverte pour tous les autres...
Et les parents, là-dedans???
C'est fou, ça

Écrit par : La P'tite Mimi | 20/10/2007

vacances et surtout conseils de guidances etc avant ;) je vais découvrir.
Allez miss...plus qu'une semaine et après un peu de repos.

Écrit par : englishbob | 21/10/2007

C'est bizarre ça. La parole de l'élève contre celle de l'éducateur!!! Il me semble que nous qui travaillons dans l'enseignement sommes assermentés... ça vaut la peine de penser à ça de temps en temps. Cela m'a déjà été utile de dire que j'étais assermenté devant des élèves ou des parents, que j'avais prété serment, fidélité au roi et aux lois du peuple belge et que, comme celle d'un agent de police, ma parole a plus de valeur que celle du simple quidam. Je peux vous assurer que quand on tiend se genre de discours, ça fait réfléchir celui qui met votre parole en doute. D'ailleurs cela m'a même servit en dehors de l'école, sur la voie publique alors que je m'étais fait arrêtre par des gendarmes français. Je n'étais pas du tout d'accord avec les griefs qu'ils me reprochaient et quand je leur ai dit que j'étais asssrmenté que devant un juge mes propos avaient autant de valeur que les leurs, ils ont laissé tomber ...
On se demande, lorsqu'on est nommé, à quoi ça sert se serment, et bien voilà un exemple. Et à la place de l'éducateur j'aurai sorti cet atout ...

Écrit par : birdland | 23/10/2007

PROUT PROUT ET PROUT

Écrit par : DE NIRO | 09/07/2009

Les commentaires sont fermés.