15/05/2013

40% des profs arrêtent d'enseigner dans les cinq premières années...

Il paraît que 40% des profs arrêtent d'enseigner dans les cinq premières années...

Tiens donc ? Mais pour quoi donc ?? Je vous donne quelques pistes qui peuvent amener à comprendre ces choix...

Enseigner c'est un beau métier.. c'est tout ce qui est autour qui devient n'importe quoi...

Un exemple, un seul pour aujourd'hui :

 

La semaine passée, mes gentils collègues partent pour une semaine avec les deuxièmes. La prof de géo, initiatrice de ce projet, la prof de sciences, une prof de math, un pro d'activité complétmentaire et une autre prof de math, qui n'a elle que des classes de première.... Sic...

Pendant cette semaine, les profs qui n'ont pas été conviés à ce voyage doivent "remplacer" les profs absents en prenant des classes dans leur local pour ne pas que les élèves soient "à l'étude"... Du coup, nous allégeons le travail des éducateurs (qui peuvent ainsi profiter de leur café/clope plus longtemps, surfer sur internet devant une salle d'étude quasi vide, voire même tricoter...) et nous nous occupons de petits élèves que nous n'avons jamais vus et faisons étude puisque pas de travail à leur donner et que nous ne les avons pas forcément en classe... Les professeurs partis n'ont bien évidemment pas laissé d'exercices à leur fournir...

 

Ensuite, le mardi, devant le nombre considérable d'heures à rien foutre qu'ont ces élèves, je demande pour avancer 2 heures d'une de mes classes du vendredi après-midi (jour de pont) au mardi 2°-4° et 8° heure. Notre école ne faisant pas le pont ce vendredi, je me doutais qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde dans les classes et préférais profiter du mardi pour donner cours dignement plutôt que de faire "étude" et "glande" le vendredi faute d'élèves.

La direction me lance un NON catégorique... je m'incline... Donc "glande" le mardi pendant deux heures avec une fois 9 élèves et une fois 5... et le vendredi, oh surprise, 5 élèves... Voilà donc 4 heures de perdues... à un mois des examens...

N'eut-il pas été plus judicieux de me laisser avancer les heures et de créer une activité pour le vendredi après midi ? Comment peut on encore espérer à notre époque qu'une école soit complète un vendredi de "pont"... ?

Ce sera donc l'exemple de cette semaine ...

Jeunes enseignants, réagissez, anciens, aussi... ;-)

21:16 Écrit par Dame Mimi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.